Et si je vous étalais mes pensées et mes actes les plus secrets, les plus sombres?

03.02.2016 :

« Je suis celui qu’il te faut », m’a-t-il dit.

Comment le savoir? Moi qui ai tellement à perdre. Les autres, ils ont toujours pu compter sur « Papa » ou « Maman » pur savoir ce qu’ils devaient faire. Moi, je ne peux compter que sur moi-même. Non, ils ne s’imaginent pas ce que j’ai à perde. Ils ne le sauront que bien plus tard, lorsqu’ils auront la trentaine et qu’ils devront faire des choix cruciaux. Moi, on ne m’a pas laissé le choix. Je dois faire ce qui est bon pour moi et mon avenir. Moi, je sais quels sacrifices j’encoure en pactisant avec le Diable. Ils ne comprennent pas.

Comment savoir si la route que vous prenez est la bonne? Tellement de conséquences découleront de ce simple choix. Je ne suis pas prête à les assumer. J’ai trop peur de me tromper.

Trop peur de me tromper…

3 février, 2016 à 0 h 37 min


5 Commentaires pour “03.02.2016 :”


  1. 010446g écrit:

    Si tu sais que c’est le diable… Tu as ta réponse

    pardon! avis de grand-père

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Menteurs et malhonnêtes

    Répondre

  2. Zedia écrit:

    Je suis tombée sur ton blog, simplement car je faisais une recherche sur Google me permettant de lire des articles de personnes qui eux aussi avait un petit ami souffrant d’une tumeur. Ton blog mais apparu et j’ai commencé à lire l’un de tes articles parlant de Y. L’histoire dont tu nous fais part, ton histoire m’a plus ou plutôt m’a subjugué. J’ai donc continué à lire, des articles, puis au final la totalité de ton blog. La manière dont tu exprime les choses, ton ressenti, tes craintes, tes appréhensions, tes joies me fascine ! Je ne suis pas une fan, j’aime simplement la manière dont tu t’exprimes, les sentiments que tu me procures, est ce que tu nous amènes à réfléchir . Comme beaucoup de tes lecteurs/lectrices je me suis reconnue dans ce que tu écris, évidemment pas dans la totalité, car notre vie nous est propre . Mais sur diverses points, j’ai pu observer des similitudes. Tu es cette fille qui a enfin pu mettre des mots sur ce que j’ai pu ressentir. Évidemment ce sont tes mots et non les miens, mais crois moi tes mots à toi , Ont réussi à faire jaillir les miens et rien que pour ça merci.

    Répondre

  3. liluss écrit:

    Bonjour, je n’ai que 17 ans je n’ai donc pas beaucoup de vécu notamment dans ce domaine (de l’amour etc) mais j’avais envie de te dire que, même si je comprends ton besoin de sécurité (qui est légitime), je pense réellement que tu devrais arrêter de te poser 20 mille questions et qu’il serait temps que tu vives ta vie au grès de tes envies comme on dit, que tu en profites tant que tu es jeune et que tu gardes simplement à l’esprit que plus tard, dans une soixantaine d’années, quand tu te rapprocheras de la mort, tu puisses, en regardant en arrière, n’avoir aucun regret. Je t’embrasse
    PS : j’ai lu ton blog dans son intégralité et ton histoire m’a vraiment intéressé et émue, j’espère que tu nous donnera des nouvelles et que tu ne t’arrêtera pas la.

    Répondre


Laisser un commentaire