Et si je vous étalais mes pensées et mes actes les plus secrets, les plus sombres?

11.11.2015 : L’incertitude ou la sécurité

J’ai embrassé un gars en soirée. J’en avais très envie. Je l’ai rencontré pendant les vacances. Il était avec sa copine, mais dès que je l’ai vu je suis tombée sous le charme. C’est marrant, parce que mon copain trouvait sa meuf mignonne.

Maintenant que j’analyse la situation, je me rends compte à quel point mon coeur est volage. C’est la conséquence de mon immaturité. La seule chose qui me rend plus mature que les autres de mon âge c’est que j’en ai conscience.

Je n’ai ressenti aucune culpabilité. J’en mouais d’envie. Il me plaît et je lui plais. Mes amis s’en sont bien rendus compte et nous ont légèrement poussés l’un vers l’autre. Pourtant ils savent que je suis en couple. Il faut croire qu’ils acceptent mieux la dure vérité que moi. Celle qui résonne et clignote dans mon esprit. Je ne suis pas amoureuse de mon copain. Encore une fois, je me délecte de la sécurité que sa présence dans ma vie m’octroie. Rien de plus.

La sécurité. J’en ai déjà tellement bavé au cours de ma si courte vie. Je m’accroche à elle comme un parasite. Je fuis la douleur et je me rends compte qu’en faisant cela je fuis la vie. La vraie. Celle où on souffre, où on s’aime et se déchire à la fois.

Mais mon coeur aspire à bien plus. Si seulement lui et ma tête pouvaient se mettre d’accord pour une fois…

Bref, j’ai embrassé un gars l’autre soir. Ce n’était pas mon copain, mais je m’étonne à remarquer certaines similitudes qu’il a avec Y. Suis-je condamnée à répéter les erreurs du passé, encore et encore?

Toujours des questions de plus, jamais de réponses. Seule une certitude : je veux le revoir. Mais, cette fois-ci, je ne veux plus d’une double vie. Je me dois de faire un choix. Tout plaquer pour quelqu’un qui me plaît énormément en faisant souffrir mon copain et risquer de souffrir à mon tour ou rester dans mon confort. L’incertitude ou la sécurité. Le choix de toute une vie.

Vais-je être lâche à nouveau?

11 novembre, 2015 à 23 h 25 min | Commentaires (1) | Permalien


12345...97